Explorer les territoires communs de la recherche et de la création, permettre à des créateurs et à des chercheurs de travailler et d’inventer ensemble : telle est l’ambition de la formation doctorale SACRe.

Ce programme est le résultat de la coopération de six institutions : cinq grandes écoles nationales supérieures : le Conservatoire national supérieur d’art dramatique (CNSAD), le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP), l’École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD), l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son (La Fémis), l’École nationale supérieure des beaux-arts (Beaux-Arts), – et l’École normale supérieure (ENS). Ces institutions sont membres de PSL.

L’objectif de SACRe est de permettre l’émergence et le développement de projets originaux associant création et recherche. Cette formation doctorale, interdisciplinaire dans son esprit, réunit des artistes, créateurs et interprètes, des théoriciens en sciences exactes, humaines et sociales, mettant ainsi en jeu une étroite articulation de la pensée et du sensible.

Le doctorat SACRe consiste :

  • pour les artistes, en la création d’œuvres, étroitement associée à une démarche réflexive s’appuyant sur des champs théoriques et scientifiques variés ;
  • pour les théoriciens, en la production d’une thèse écrite.

 

Modalités de la formation doctorale

Direction de thèse

La direction de la thèse (HDR) pourra être choisie, de préférence, parmi les membres de SACRe / le Laboratoire (EA 7410), ou d’une des équipes rattachées à l’École doctorale 540, et comportera un artiste appartenant également de préférence à l’EA 7410 ou à une des équipes rattachées à l’ED 540.

La liste des membres est disponible sur le site Web de l’ED 540  et téléchargeable ici.

La formation proposée dure 3 ans et comprend :

Une formation spécifique dispensée au sein des écoles et conservatoires, chaque institution organisant les conditions d’accueil, d’organisation et de fonctionnement pour chacun des doctorants qui lui sont rattachés.

  • Une formation spécifique dispensée au sein des écoles et conservatoires, chaque institution organisant les conditions d’accueil, d’organisation et de fonctionnement pour chacun des doctorants qui lui sont rattachés.
  • Une formation à choisir parmi l’offre de l’École doctorale 540 (plus d’informations ici).
  • Un séminaire spécifique SACRe ayant pour objectif d’explorer les relations entre création et recherche réunit l’ensemble des doctorants admis dans la formation.

Des bilans d’étape et les travaux des doctorants doivent être présentés chaque année.

Les doctorants sont également invités à participer à l’élaboration de publications, de journées d’études, de manifestations publiques, et sont incités à réaliser des actions en partenariat. Pendant la 2e année d’études, le doctorant est encouragé à partir un semestre à l’étranger. PSL veillera à y contribuer matériellement.

Financement et offres en lien avec la formation :

Les doctorants reçus avec attribution de contrats doctoraux par PSL perçoivent l’allocation pendant trois ans, durée légale de la formation. Le report éventuel de la soutenance du doctorat au-delà de la durée de trois ans n’est envisageable que dans des conditions exceptionnelles et, s’il est accordé, ne donne pas droit à prolongation du contrat doctoral ou de la bourse. Le montant du contrat doctoral s’élève à 1 684,93 euros bruts mensuels (montant en vigueur depuis le 1er juillet 2010). Sous certaines conditions, les doctorants bénéficient de soutiens spécifiques dans le cadre de manifestations liées à leur recherche doctorale : soutien à la production artistique (production d’œuvres, manifestations du type expositions, concerts, etc.) et à l’activité scientifique (colloques, publications, etc.).

Caractère de la thèse, soutenance et délivrance du doctorat d’art et de création SACRe :

Le doctorat SACRe place au premier plan le travail de création pour les doctorants en écoles d’art. La thèse se compose conjointement d’œuvres, dans les formats et supports propres à chaque discipline, ainsi que d’un portfolio. Ce dernier met en relief les sources, les expériences, les recherches, les autres pratiques, artistiques ou non, qui ont accompagné le travail de création. Il apporte une réflexion argumentée et problématisée sur le travail accompli durant les trois années de thèse. Sa forme est définie selon les caractéristiques et les démarches propres à chaque discipline, en adéquation avec le projet personnel du doctorant et en accord avec les directeurs de la thèse.

La soutenance de thèse des doctorants artistes s’appuie sur la présentation des œuvres réalisées pour le doctorat sous des formes diverses (expositions, performances, concerts, projections, spectacles, prototypes) et le portfolio.

La soutenance de thèse des doctorants théoriciens s’appuie sur la présentation de la thèse écrite. On y fera place au travail pratique mené dans le cadre spécifique de ce doctorat.

Dans les deux cas, au terme de la soutenance publique, le diplôme national de docteur est délivré par PSL.